DSC04538

Arrivée à 6h45 à l'aéroport d'Orly pour un décollage prévu à 9h35, Audrey (ma "collègue" de voyage) et moi décidons de profiter de ce temps qui nous est imparti pour acheter quelques magazines et réorganiser nos sacs avant de les enregistrer. Après avoir passé les contrôles de sécurité, l'attente commence... Très longue attente devant l'écran où les départs s'affichent pour savoir à quelle porte se présenter pour l'embarquement. A l'heure où nous devions décoller, la porte s'affiche enfin, mais on nous apprend que l'avion arrivant d'Oslo à une heure et demie de retard. Attendre, il faut encore attendre. Je m'estime tout de même chanceuse car la majorité des vols ce matin là on été retardé à cause des conditions climatiques et certains ont eu 16 heures de retard. Après avoir lu et relu les magazines achetés, nous embarquons enfin. L'avion décolle. Cela m'avait manqué...

Après 2h30 de vol, nous atterissons à Oslo. Nous récupérons nos bagages, changeons nos euros en couronnes. Notre vol pour Tromso ne décollant qu'à 19h05, nous nous lancons dans la découverte de l'aéroport d'Oslo. Tout d'abord, je décide d'aller acheter à manger. L'aéroport regorge de petits snacks, je ne sais lequel choisir. Finalement, je me lance. Horreur, je ne sais plus parler anglais. Comment dit-on : "Bonjour, j'aimerai ce hot dog s'il-vous-plaît."? Je bredouille d'une voix pas très assurée : "Hy, I want this hot dog please". La serveuse ne comprend pas du premier coup, je dois hausser la voix et montrer quel sandwich je veux. Ouf, j'ai réussi, ce n'est pas aujourd'hui que je vais mourir de faim. Pour un peu plus de 60 couronnes, je me retrouve avec un hot dog avec du maïs et une sorte de sauce aux oignons et deux beignets nappés de chocolat. Très diététique comme repas ! Après notre repas étonnant (bizarre ce hot-dog !), nous déambulons dans l'aéroport. Nous réenregistrons nos bagages. Au moment de l'embarquement, rebelote, on nous annonce une heure de retard. Je commence à trouver la journée longue (il est 19h30) et à m'impatienter. Finalement, nous embarquons et décollons pour Tromso à environ 1700 kilomètres d'Oslo.

A 22h30, si je me souviens bien, nous débarquons enfin à Tromso : crevées mais contentes d'être arrivées. Nous retrouvons Pauline, amie qui étudie l'anglais dans le cadre d'Erasmus depuis le début de l'année. Première impression de la Norvège, il fait froid, très froid. La deuxième impression arrive très vite : le sol est glacé et mes chaussures ne sont pas adaptées à cette situation donc je glisse tout le temps. Nous rejoignons la cité universitaire qui ressemble plutôt une banlieue familliale : petites maisons de bois rouge et jaune. C'est vraiment "coquet" !

DSC04424

Nous rencontrons les colocataires de Pauline. Colocation cosmopolite : un espagnol, deux norvégiens, un irakien, une française, un nigérien, un sierra-léonais et un polonais. Nous mangeons rapidement tout en discutant. Très fatiguée, je tombe très vite dans les bras de morphée.

Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner pantagruélique, nous nous arnachons (oui, c'est bien le mot qui convient) : chaussettes de ski, un pull, une polaire, une deuxième polaire, un manteau, des gants, une écharpe, ... Je prends 5 kilos en 10 minutes. Nous prenons un bus qui nous mène dans le centre de Tromso. Tromso est une petite ville, mais la dernière grande ville avant le grand Nord. Nous visitons la cathédrale arctique, l'église. Nous nous baladons dans le centre et près du port.

DSC04434

DSC04440

DSC04442

DSC04447

Pour nous réchauffer après notre sortie (-16°), nous faisons un sauna. Première fois pour moi. C'était génial, mais je n'ai pas osé me jeté dans la neige après... Après le dîner, nous sommes allés dans un café-rock. La bière était à 61 couronnes, prohibitif ! Allez, au dodo...